Régime Universel de Retraite : Les conditions d’une réforme réussie

Livre blanc 2019
12.17 MB

Mars 2019 – Création du régime universel de retraite : la réforme doit être engagée avec la plus grande prudence, au risque d’entraîner de graves conséquences. Qui pourrait être contre ce qui doit de plus favoriser une meilleure gestion des finances publiques : avec un seul régime, les choses devraient logiquement être plus simples qu’avec 42 régimes ?

Partager l'article

Le contenu

Cette évolution s’inscrit dans une logique de simplification et de centralisation à l’œuvre depuis des années dans la plupart des régimes obligatoires (cotisations chômage des salariés qui ne sont plus perçues par Pôle Emploi mais par les Urssaf, intégration des régimes obligatoires des artisans et commerçants au sein du régime général). Cette tendance de fond touche aussi les régimes supplémentaires, comme en atteste les normes croissantes imposées par les contrats santé responsables et désormais le « 100 % santé ».

Dans le même temps, alors que l’état des finances publiques de la France est chaque jour plus dégradé, le régime universel de retraite n’a pas pour vocation, selon le Gouvernement et le Haut Conseil de Réforme des Retraites (HCRR), de régler le financement des régimes obligatoires pourtant structurellement déficitaires.

Alors que les concertations battent leur plein, l’IPS veut pleinement participer aux échanges et mettre à disposition son expertise reconnue pour que cette réforme constitue un succès.

L’IPS se mobilise à nouveau en publiant ce livre blanc construit autour d’une démarche simple :

  • S’inspirer de ce qui fonctionne bien dans le système Français et les régimes étrangers
  • Alerter sur les risques réels d’une réforme dont la conception même pose de nombreuses questions
  • Mettre en avant les conditions d’une réforme réussie répondant aux attentes des Français.

Les experts de l’IPS formulent 9 propositions conçues dans un esprit constructif mais aussi avec la vigilance qu’impose une mise en œuvre touchant à des fondements de notre société.

Ces propositions seront remises et explicitées aux cabinets ministériels concernés ainsi qu’aux parlementaires et aux professionnels de la retraite.

Contributeurs des publications

Bruno Chrétien
Bruno Chrétien
Président de FACTORIELLES – Président du bureau de l'Institut de la Protection Sociale
Consulter le profil
Michel Clerc
Directeur Général Médicis
Consulter le profil
Christophe Garcia
Christophe Garcia
Directeur national du développement commercial - Groupe SOFRACO
Consulter le profil
Catherine Hanssen
Expert-Comptable et Commissaire aux comptes / Fondée de pouvoir
Consulter le profil
Pol Lavefve
Président d'honneur de la CAVEC
Consulter le profil
Jean-Paul Messie
Jean-Paul Messie
Expert-comptable, Associé cabinet BECOUZE
Consulter le profil
Philippe Patinier
Gérant La Financiere Clemenceau
Consulter le profil
Guy Sabrié
Guy Sabrié
Consultant FACTORIELLES – Suppléant du bureau de l'Institut de la Protection Sociale
Consulter le profil
Jean-Marie Saunier
Directeur de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des professions libérales - CNAVPL
Consulter le profil
Jean-Claude Spitz
Président de la CAVEC
Consulter le profil

Ils ont égalament participé

Avec la participation de Behdad SABET - ex-directeur de la CAVEC